Nous vous proposons sur cette page de porter un regard appuyé sur un événement, un document, un texte, une image ou encore un autre site web.

Ce focus permettra d'enrichir nos connaissances sur la Marine de Loire, le Musée ou  l'histoire de Châteauneuf et des Castelneuviens.

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et suggestions ! 

Nous  commençons notre série de focus par les constructeurs d'ouvrage métalliques de Châteauneuf.  Michel Wagner, Amis du Musée et passionné de ponts, a effectué un recensement, du point de vue iconographique, des ouvrages réalisés par les constructeurs successifs de Châteauneuf, dont bien entendu les Etablissements ARNODIN. 

Cette étude est publiée sur le site internet que Michel enrichi depuis des années ("Of bridges & stamps"- www.timbresponts.fr).

Trois parties sont ainsi présentées sur le site, avec de multiples liens :

  • tout d'abord la présentation des hommes, constructeurs de Châteauneuf-sur-Loire, à savoir Ferdinand Arnodin, Gaston Leinekugel Le Cocq, Georges Camille Imbault, Basile Baudin. (accès partie 1)

  • ensuite les ouvrages sont présentés au travers de cartes postales, photographies, mais aussi timbres postes ou autres documents, sur deux pages successives du site. (accès partie 2 et partie 3

Une belle et riche iconographie à découvrir absolument !

La nacelle du  pont transbordeur de Rouen

(Carte postale envoyée en  1912 - collection MW)

Le pont transbordeur de Bizerte construit par les Etablissements ARNODIN (Carte postale envoyée en  1905 - collection MW)

Le saviez-vous : le transbordeur de Bizerte finalement français  ! 

Le pont transbordeur construit en 1898 à Bizerte (Tunisie), par le constructeur Arnodin, avait une portée de 109 mètres. Démonté en 1903 (agrandissement du chenal de Bizerte) et correspondant à la largeur du chenal de la Penfeld à Brest, il est transporté vers cette ville en 1904. Le pont y est remonté en 1908 et achevé en 1909. Il était composé de 2 pylônes métalliques de plus de 50 mètres de hauteur, reliés par une travée de 109 mètres de portée, supportant une nacelle qui se déplaçait d'une rive à l'autre de l'arsenal. Cette nacelle pouvait transporter environ 40 personnes.

Ce moyen de transbordement était exclusivement réservé aux personnels de l'arsenal. En 1944, l'ouvrage fut très endommagé lors des bombardements.

C'est en 1947 qu'il est déconstruit.

 

Source  : WIKI-BREST   Site  complémentaire  à visiter sans faute : 

http://www.wiki-brest.net/index.php/Pont_transbordeur_Arsenal_Brest